Covid-19 : comment lutter contre le décrochage scolaire ?

Par Marion

27 mai 2021

Le décrochage scolaire c’est : 5,2 % des 14-16 ans qui ne sont plus scolarisés ou encore 13% des 25-34 ans ne sont pas allés au-delà du collège. Les raisons de ce décrochage sont multiples en effet elles sont souvent causées par des difficultés précoces, un milieu défavorisé et parfois même une expérience scolaire négative. 

Le confinement a touché les élèves à divers degrés. Les classes les plus touchées par l’enseignement à domicile sont les CP et CE1. Les résultats des évaluations nationales d’écriture et de lecture de septembre notent un niveau en baisse. Nous avons constaté que seuls 68,3 % des élèves sont capables de lire des mots à voix haute alors qu’ils étaient 72,6 % en 2019. Par ailleurs, ces élèves ne sont plus que 72,6 % à pouvoir écrire des mots contre 77,1 % en 2019 (Ministère de l'éducation). Il est important de prendre ces données au sérieux pour y remédier et ne pas laisser les difficultés s’accumuler chez ses élèves. 

 

Autre constat lié à la crise sanitaire, le covid-19 creuse les inégalités déjà présentes dans le cadre scolaire. En effet, les phases de confinements ont eu pour conséquence un décrochage de 5 à 8% des élèves, ce qui correspond à 500 000 élèves. Ces 500 000 élèves n’auraient pas donné de nouvelles depuis le 16 mars selon le Premier Ministre Jean Castex.

 

Les causes de ce décrochage sont variées, elles peuvent résulter des difficultés de connexion, de la précarité des familles ne disposant pas d’outils numériques, du cadre de vie des élèves ou encore du matériel mis à disposition pour les enseignants.

arrow&v
arrow&v
arrow&v

Actuellement, un lycée sur quatre aurait un programme sur la lutte contre le décrochage scolaire.

Et la crise sanitaire dans tout ça ?

Les structures et programmes : à quoi servent-ils ?

Enfants jouant sur le canapé

des professeurs pensent

ne pas pouvoir assurer 

une continuité pedagogique avec des élèves

des professeurs n'ont pas réussis à contacter

les familles des élèves

selon eeux car certaines familles manque

de matériel 

42%

40%

Source L'étudiant

« Les élèves qui s’accrochent ne lâchent rien mais ceux qui étaient déjà en processus de décrochage ont tout abandonné » Julien, Enseignant 

« Nous avions déjà un programme de lutte contre le décrochage mais le budget n’a pas augmenté, nous faisons notre possible pour être présents mais pour les élèves le choix de se connecter en cours est vite vu » nous explique le professeur.

Les programmes de lutte contre le décrochage scolaire comme le groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS) ou la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) sont utiles pour veiller aux élèves susceptibles de décrocher. Ces programmes sont là pour générer de la motivation chez les élèves et remobiliser ceux qui ont décroché. L’objectif est de former les élèves afin qu’ils obtiennent une qualification. 

 

Des structures prêtes à accueillir votre enfant pour le remettre à niveau ou l’encourager dans une démarche de création du projet existent. Vous en connaissez probablement quelques-unes comme les écoles de la deuxième chance ou le service militaire adapté (SMA) et le service militaire volontaire (SMV). Il existe aussi la FOQUALE (Formation Qualification Emploi) ou l’Épide.

 

Le décrochage de votre enfant est un processus long que vous avez la possibilité de rompre.

L’école, c’est important pour vous et pour lui 

Vous devez premièrement montrer votre intérêt pour l’école pour que votre enfant comprenne qu’il s’agit de quelque chose d’important. 

 

Dialoguer avec votre enfant sur le temps qu’il passe à l’école, ce qu’il y fait et apprend. L’encourager dans ce qu’il fait et sur ses projets. Il est important de laisser votre enfant rêver mais aussi de se tromper. Il apprend et se développe c’est pourquoi c’est essentiel de l’encourager dans ces moments. 

 

Connaître votre enfant sur ses points forts et points faibles afin de comprendre les efforts qu’il fournit pour une note. En effet, l’exigence à ses limites et il est important de pouvoir ajuster ses attentes lorsque l’on sait que votre enfant rencontre plus de difficultés dans une ou plusieurs matières.

Un accompagnement vers l’avenir  

Amour mère et fille

Un article qui pourrait vous intéressez...

Comment prendre des cours particuliers peut donner confiance aux élèves ?

1 collégien sur 5 et 1 lycéen sur 3 ont déjà expérimenté des cours particuliers : découvrez pourquoi ce moment d'apprentissage intéresse de nombreuses familles.

Pour que votre enfant ne perde pas le cap il lui en faut un, il est donc utile pour lui que vous l’aidiez dans ses projets et son orientation. Vous connaissez votre enfant, vous pouvez le mener à quelques pistes intéressantes qu’il pourra explorer.

 

Vous ne vous sentez pas capable de l’aider vous pouvez avoir un rôle de pivot entre les différents programmes de lutte contre le décrochage, orienter votre enfant dans des études professionnalisante sou encore de faire appel à des structures qui démobiliseront votre enfant et lui donnera les clés de la réussite et un épanouissement scolaire.