Le niveau d’études rime t-il avec insertion professionnelle ?

Par Marion

3 juin 2021

Les études sont, depuis des décennies, recommandées dans la quête d’un emploi et d’un salaire. Est-ce encore d’actualité ?

Vous, parents êtes d’une génération connue pour avoir plus de facilité pour trouver un emploi avec un niveau bac. Qu’en est-il des jeunes générations ? Le niveau des diplômes est-il toujours une garantie ? 

Au lycée, certains élèves se trouvent sans emploi. Les causes de cette situation sont multiples : cela peut venir d’évènements familiaux, de problèmes de santé ou la recherche d’une formation.

 

Depuis 2015, ce sont environ 14% des lycéens qui sont considérés comme inactifs quelques mois après la sortie du lycée et ils sont 17% lorsqu’ils n’ont pas obtenu leur diplôme.

arrow&v
arrow&v
arrow&v

Le niveau de BAC+2 concerne les professions intermédiaires. Cela correspond souvent à une formation en BTS ou BUT (anciennement DUT). Ces formations sont considérées comme très professionnalisantes et sont par conséquent des formations très demandées par les recruteurs : 69 % des personnes interrogées préfèrent engager quelqu’un d’expérimenté. 

 

Les formations de niveau master (BAC+5) concernent les métiers de cadre ou d’ingénieur. Une étude de 2015 montrait que les grandes entreprises préfèrent embaucher des étudiants niveau bac +, contrairement aux TPE qui, elles, préfèrent embaucher des personnes de niveau bac ou moins. 

Le monde du travail a grandement évolué et la demande de qualification également, il est nécessaire que le niveau des études supérieur suive cette évolution. En effet à l’inverse cela provoquerait un écart entre ce que les élèves apprennent et ce qui est demandé.

Baccalauréat et insertion

Des études : bac+2 et bac+5

Interviewé

Faire des études semble être le meilleur moyen de pouvoir s’épanouir professionnellement mais le choix est rude, entre faire de longues études ou une formation professionnalisante, le plus important reste de s’informer sur les débouchés, les possibilités d’insertion et de faire ce que l’on aime. 

L'insertion des lycéens 7 mois après la sortie du lycée c'est :

Capture d’écran 2021-06-03 à 14.59.32.pn

Un taux de chômage 

Si l’insertion professionnelle n’aboutit pas elle peut se refléter avec un taux de chômage élevé selon le niveau d’études. 

 

En 2017, les personnes n’ayant aucun diplôme étaient 4 fois plus sujettes au chômage que les personnes possédant un niveau d’étude supérieur à un bac+2. Mais aussi, 3 fois plus que les personnes possédant un bac+2. 

 

Le chômage toucherait donc beaucoup plus les personnes qui n’ont pas de diplôme puisque les personnes ayant suivi des études supérieures de 2 années serait touchées à 5% par le chômage alors qu’il serait de 18,3% pour les personnes sans diplôme.

38%

1%

Emplois aidés

19%

Intérim

​9%

Contrat de 

professionnalisation

38%

CDI